Messieurs les Ministres

Mesdames et Messieurs les Honorables députés

Mesdames et  Messieurs les participants
Mes chers concitoyens

C’est avec enthousiasme que j’ai accepté l’invitation de Thilogne Association Développement et de la Commune de la localité, pour procéder à la cérémonie d’ouverture du Festival international Culture et Développement. Je dis bien avec enthousiasme, parce que ce Festival en est à sa 8e édition, et cette longévité constitue un témoignage éloquent de la persévérance et de la détermination dont font preuve les organisateurs, pour pérenniser cette importante manifestation de retrouvailles et de valorisation du riche patrimoine culturel du terroir. « Lu Yaagë dëg la » disent les wolofs.

Déjà pour cette raison, vous méritez toute l’attention et le soutien actif du Département de la Culture que j’ai l’honneur de diriger, grâce à la confiance de Son Excellence Monsieur Macky SALL. Je ne pouvais ne pas répondre présent à Thilogne.

Et au-delà de la volonté affichée de la population de se mobiliser pour redynamiser sa culture, et renforcer la cohésion sociale entre tous les ressortissants de Thilogne et des communautés voisines, il m’est particulièrement agréable d’être parmi vous, aujourd’hui, pour apporter au Parrain de ce Festival, mon ami Farba NGOM, le témoignage agissant de mon affectueux attachement.

Cet homme que les Sénégalais qualifient aujourd’hui de symbole vivant de la loyauté et de la fidélité, incarne avec bonheur et constance des valeurs que nos sociétés élèvent au rang de vertus à donner en partage.

Et j’ai le sentiment que ce n’est pas hasard si Farba NGOM est porteur de ces valeurs, si je me réfère à l’histoire de sa communauté d’appartenance, qui a su préserver et transmettre de génération en génération, le sens de l’honneur, et de la dignité, le culte du devoir bien accompli, le respect de l’intégrité morale de l’être humain au-dessus de tout bien matériel qui avilit ou asservit. C’est cela que Thilogne apprend au monde, et c’est de cette fierté que s’enorgueillissent ses habitants.

Mon enthousiasme se renforce devant l’ouverture aux Autres que prône le festival de Thilogne.

Parce que vous perpétuez la parenté à plaisanterie avec les cousins sérères, vous revivifiez sans cesse la pacte ancestral de la diversité acceptée, et de la convivialité.

C’est ce qui permet de prévenir toute tension destructrice. Quelle belle leçon d’humanisme !

Il s’y ajoute que le Festival de Thilogne nous rappelle à juste titre, le devoir de solidarité et de partage attendu de chacun d’entre nous avec son proche, en associant si opportunément des consultations médicales aux manifestations culturelles et à l’animation.

Enfin, en assurant une précieuse continuité entre les traditions ancestrales et les exigences du monde moderne, le Festival de Thilogne mérite bien son appellation « Culture et Développement ».

Merci de rappeler que la culture n’est pas un repli frileux et nostalgique sur le passé, mais une dynamique vivante de construction d’un monde d’épanouissement pour l’homme, car il n’y a de valeur qu’humaine. Et comme la rappelle Léopold Sédar SENGHOR, « l’homme est le remède de l’homme », « Nit nitay garabam ».

Pour ma part, aujourd’hui et pour toujours, je souhaite être à vos côtés, et servir de remède pour soulager tout ce qui relève de mon champ d’intervention, pour le développement de Thilogne.

C’est avec cet espoir que je déclare ouverte la 8e édition du Festival Culture et Développement de Thilogne. Que la fête soit belle.

Merci de votre attention.

Site By People Input