COMMUNIQUE DU MINISTRE

COMMUNIQUE DU MINISTRE

J’ai appris, avec une profonde indignation, doublée d’une peine profonde, l’attaque, ce lundi 03 août 2020, du siège du journal Les Echos et du saccage du matériel de travail par un groupe d’individus. Ces actes irresponsables auraient pu aboutir, autrement, à une situation beaucoup plus grave.

Tout en exprimant mon entière solidarité au Directeur de publication et aux travailleurs, je condamne, fermement, de telles dérives qui n’honorent pas leurs auteurs et qui ne peuvent, aucunement, être tolérées. Le Sénégal est un Etat de droit où la liberté de presse est un acquis fondamental consacré par la Constitution.

Je demeure, par conséquent, convaincu que les suites appropriées seront réservées à la plainte déposée pour que les auteurs de ces actes répréhensibles soient traduits devant la justice.

Pour finir, j’en appelle à la retenue et au sens des responsabilités de tous pour que les efforts de notre pays, résolument déployés vers la lutte contre la covid-19, ne soient pas affaiblis par des pratiques aussi abjectes.

Fait à Dakar, le 04 août 2020

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

loading