Date:27 janvier 2023

DAK’ART 2022: Le PR met la priorité sur la formation des artistes

DAK’ART 2022: Le PR met la priorité sur la formation des artistes

La formation est impérative pour accompagner et stimuler l’essor de l’art contemporain africain, a déclaré le jeudi 19 mai le président de la République Macky Sall. « La formation devient impérative pour accompagner et stimuler l’essor de l’art contemporain africain (…). Le talent seul ne suffit pas, il faut créer un environnement stimulant qui intègre méthodiquement la formation pour soutenir la montée en puissance de l’art contemporain africain», a-t-il dit. Le chef de l’Etat s’exprimait à l’ouverture de la 14e Biennale de l’art africain contemporain de Dakar (19 mai-21 juin) au Grand théâtre national Doudou Ndiaye Rose

«Et c’est la raison pour laquelle, je tiens beaucoup à la construction de l’Ecole nationale des arts et métiers de la culture (ENAMC), que je construirais à la nouvelle ville de Diamniadio », a ajouté le chef de l’Etat. Cette nouvelle infrastructure dont les travaux vont bientôt démarrer devra permettre à la communauté artistique de se réinventer dans ses métiers et dans ses projets. Le projet de décret de la nouvelle Ecole nationale des arts et métiers de la culture du Sénégal a été adopté en Conseil des ministres le 27 avril dernier.

Le chef de l’Etat qui a eu une pensée pour les nombreux disparus emportés par la Covid-19, notamment des artistes, est largement revenu sur le thème de cette édition 2022 du Dak’Art « Ndaffa ♯ » qui veut dire « Forger ».

Il a assuré que l’Etat travaille sur plusieurs chantiers culturels, intégrant notamment les recommandations des éditions 2016 et 2018 de la Biennale de Dakar (Dak’art) et relatives aux mécanismes de financements innovants, le mécénat et la fiscalité des entreprises. Macky Sall a estimé que le suivi est assuré par son Gouvernement sur les questions telles que la propriété intellectuelle en particulier, le statut de l’artiste dont la loi a été votée par l’Assemblée nationale, le 30 décembre 2020. « Nous allons faire des aménagements pour que les entreprises publiques comme privées puissent financer l’art et la culture », a-t-il indiqué. Le président Sall a dit penser aussi à la création d’un fonds de soutien à la participation aux grands événements du monde, pour contribuer à la promotion des œuvres d’arts des Sénégalais.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

loading