Date:3 février 2023

Manufactures sénégalaises

Présentation

Les Manufactures sénégalaises des Arts décoratifs (MSAD) est née d’un ambitieux projet de Léopold Sédar Senghor, révélé publiquement lors du discours inaugural de la Manufacture nationale de Tapisserie, le 04 décembre 1966 à Thiès, dans cette formule devenue célèbre : « un art nouveau pour une nation nouvelle ».

Ce projet consistait à créer des arts plastiques sénégalais modernes, c’est-à-dire une peinture et une sculpture, une architecture et une tapisserie modernes, dont il suit attentivement et avec vigilance la réalisation, de 1960 à 1980.

En 1973, par la loi n° 73-61 du 19 décembre 1973, la Manufacture est érigée en établissement public à caractère industriel et commercial et est dénommée «  Manufactures sénégalaises des Arts décoratifs » ; cette loi était destinée à consacrer leur autonomie et une meilleure efficacité.

Le triple objectif assigné au projet, dès le départ, était l’expansion de l’art, la promotion de l’artiste et la production, la diffusion et la commercialisation d’objets d’art, grâce aux activités de divers métiers d’art qui y seraient pratiqués, tels la tapisserie, la mosaïque, la reproduction graphique (lithographie et sérigraphie), le tapis de sol, le batik, etc.

Pour atteindre leurs objectifs, les Manufactures sénégalaises des Arts décoratifs (MSAD) sont installées par l’Etat dans des locaux implantés sur un terrain de deux hectares, et dotées de l’équipement nécessaire, de matières d’œuvre en quantités suffisantes.

L’équipement technique comporte :

– un atelier de cartonnage dans lequel sont réalisés les agrandissements des maquettes de peinture, les numérotages des cartons à tisser et la confection des chapelets de couleurs ;

– deux ateliers de basse lice équipés de métiers à tisser et d’accessoires divers, tels les flûtes, les peignes, des matériels de couture, etc.

  • un atelier de production de tapis de sol et de prière faits à la main.

 

Enfin, une salle d’exposition spacieuse, à deux niveaux et à architecture originale, pour présenter aux visiteurs leurs productions.

 

Ainsi, depuis plus de quarante ans, les Manufactures sénégalaises des Arts décoratifs (MSAD) ont tissé de nombreuses tapisseries murales, de tailles variables (petites, moyennes et grandes), entièrement faites à la main et dont le tirage est limité, pour chacune, à huit exemplaires.

La qualité des tapisseries des MSAD, due essentiellement à l’expertise des liciers sénégalais, au tissage à la main et à la bonne qualité du coton, a assuré la réputation de ces tapisseries, disséminées à travers le monde.

Les Manufactures offrent également divers autres services :

– aux particuliers, en confectionnant des tapisseries à édition unique, selon les maquettes de leur choix ;

– aux entreprises, institutions et associations, en tissant leurs logos, leurs emblèmes ou leurs armoiries, etc. ;

– aux artistes nationaux ou étrangers, en leur proposant des contrats de tissage de leurs œuvres.

 

En définitive, les Manufactures sénégalaises des Arts décoratifs, c’est « l’expertise et la qualité pour un décor de rêve ».

loading