PROMOTION DE LA DIVERSITE CULTURELLE A KAFFRINE
28 Mai 2013

Dans le cadre de la  territorialisation  des politiques publiques et dans son programme de promotion de la diversité culturelle, le ministre de la culture  Abdou Aziz Mbaye s’est rendu du 24 au 26 Mai 2013 à Kaffrine . Cette tournée  d’information et de sensibilisation  a débuté par un CRD spécial avec les acteurs culturels de la localité au CDEPS suivi, d’un Vernissage de l’exposition des expressions culturelles, d’une veillée culturelle, d’un concert Hip Hop  et d’une visite des sites culturels  de la région.  Le Centre Culturel Régional a par ailleurs reçu  un lot de matériel d’équipements très important.          

CRD SPECIAL 

 Kaffrine, dans le budget 2014 pour la création d’une maison de la culture et des arts

 De par sa localisation, le Ndoucoumane est considéré comme le carrefour de toutes les ethnies. Ces différentes composantes ont dansé, chanté chacune dans sa culture pour donner un accueil chaleureux au ministre de la culture Abdou Aziz Mbaye. Les autorités administratives de la localité, les élus locaux ainsi que les organisations communautaires ont  également pris part à l’événement. Avec  la forte chaleur qui sévit, la grande salle du Cdeps  n’a pu contenir tous les acteurs culturels des 4 départements à savoir Kaffrine, Koungheul, Birkelane et Malem Hodar. 

 La rencontre a permis aux acteurs culturels d’énumérer  les problèmes auxquels ils sont confrontés. Il s’agit notamment  du déficit d’infrastructures, du manque de moyen pour le Centre Culturel Régional.

Le ministre après avoir écouté toutes les doléances a salué le public dans toutes les langues parlées dans la localité. « C’est la différence qui fait notre richesse »a déclaré Abdoul Aziz Mbaye. Il a également expliqué aux Kaffrinois, les trois axes prioritaires pour l’année 2013 insistant sur la nouvelle société de gestion collective.

Abdou Aziz Mbaye a par ailleurs  profité de la rencontre pour annoncer que le gouvernement  allait inscrire Kaffrine dans son Budget 2014 pour pouvoir créer une maison de la culture et des arts qui va permettre une meilleure visibilité des aspects de la vie culturelle  de Ndoucoumane.

Dans son allocution, le ministre de la culture a aussi annoncé l’appui de son département pour le Centre Culturel Régional, composé essentiellement d’un matériel de sonorisation d’une valeur de 16 millions de Fcfa  en plus d’un lot de matériel de bureau.

EXPOSITION / VERNISSAGE 

Abdou Aziz Mbaye,  impressionné par la tradition du Ndoucoumane

Après un Crd qui a permis au ministre d’échanger sur la réalité culturelle de Kaffrine, Aboul Aziz. Mbaye ont découvert un patrimoine culturel très riche lors du vernissage de l’exposition présentant la culture de la localité.  Quarante  expressions et produits culturels venant des 4 départements  ont été identifiés dans la région.  On pouvait voir en affiche,   les sites historiques  et lieux de mémoires,  les sites mégalithiques de Wanar classés patrimoine mondial de l’UNESCO, les sites historiques contemporains, l’école Tagouthie Ndao de Kaffrine. La diversité religieuse fait aussi partie de la diversité culturelle, ce qui explique l’exposition des sites religieux comme : la grande mosquée de Birkilane, le Mausolée de Mame Abdoulaye Cissé Borom Diamal, le Mausolée de Mame Astou Walo de Nawel et la mosquée de Belbuck . Les chants et danses traditionnels, le fusil du roi Mansa Boure Ba Camara de Koungheul socé  étaient également visibles.  L’un des produits culturels  qui a suscité une attention particulière des visteurs, a été la reconstitution du costume du MBelep d’époque. A Ndoucoumane, le pouvoir traditionnel est dirigé par un Mbelep et les Ndao en sont les détenteurs. Le vieux Diabel Ndiaye, maitre et virtuose du « riti »(instrument de musique traditionnelle) fait également partie du riche patrimoine culturel. Ancien compositeur et joueur de riti,  il a été élevé au rang de  chevalier de l’ordre national du lion en 1998.

A travers  son exposition itinérante, la Direction du Livre et de la Lecture (DLL), a exposé des ouvrages écrits par des auteurs  sénégalais et africains. Une façon pour la DLL  de participer à la promotion de la diversité  culturelle. Un film de 20mn 26s sur les différents sites de la région a été projeté. La dégustation du « niéleng » (du couscous  et de la sauce à base de patte d’arachide qui est une cuisine propre de Ndoucoumane ) a mis fin à la découverte des  expressions et produits culturels de ce vernissage .

VISITE DES SITES HISTORIQUES : KAFFRINE NECESSITE UN MUSEE   

S’il y a bien une région qui peut se vanter d’avoir des sites méritant bien d’être classés dans le patrimoine  national sénégalais, c’est bien la région de Kaffrine. Le ministre de la culture, Abdou Aziz Mbaye avec un grand cortège a parcouru de longues  distances dans le saloum pour constater  ces patrimoines qui ne sont pas valorisés. La délégation s’est d’abord arrêtée  à Nawel  où  elle a été reçue par Sérigne Bassirou Mbacké qui l’a  accompagné  au mausolée de Mame Astou  Walo mère de Mame Diarra Bousso. Femme très pieuse et respecté,  Mame Astou Walo a vécu 137 ans.  Selon Abdou Aziz Mbaye,  la diversité religieuse participe à la diversité culturelle et il pense que « le patrimoine religieux sénégalais doit être inscrit dans le patrimoine national culturel sénégalais ». Après Nawel, la délégation s’est rendue à Touba Mbella  chez Sérigne Cheikh Mbacké ibn Sérigne Mohamadane Mbacké. Ensuite  dans la communauté rurale de Diamal chez  Mame Abdou CIssé  petit fils de Mame Abdoulaye Cissé Borom Diamal, fondateur de la cité religieuse de Diamal.  Ici, le daara  n’a pas changé depuis sa création ; une occasion pour le Khalife de demander sa réhabilitation puisqu’il est considéré comme une Université Islamique.  Le mausolée de El hadj Abdoulaye Cissé a également été visité. Cap ensuite  sur Wanar dans la communauté rurale de Mabo où se trouvent le site des pierres mégalithiques classés patrimoine mondial de l’Unesco. L’endroit a été  trouvé il y’a 2213 ans c’est-à-dire 220 ans avant JC, un sanctuaire très impressionnant  puisque des restes humains, de l’or, des ustensiles entre autres ont été découverts sur place depuis très longtemps. La dernière étape de la visite des sites c’est  Lougué qui se situe dans la communauté rurale de Keuyé qui abrite le  tombeau du « Belep » Ibrahima Ndao, enterré avec sa femme et ses deux enfants. Ndoucoumane  est connu comme une terre de refus et de bravoure et le « Belep » a toujours été un collaborateur du Bour Saloum. Une incarnation du pouvoir traditionnel puisque plusieurs « Belep » ont régné depuis Tagoujd waly jusqu’à Ibrahima Mingué Ndao . Malgré son âge avancé, le vieux Momath Ndao petit fils du Belep Ibrahima Ndao et chef de village de Lougué wolof a assisté à la visite.

VEILLEE  CULTURELLE  ET  CONCERT  HIP  HOP : LE PATRIMOINE CULTUREL REVISITE

Cette tournée de promotion  la diversité  culturelle a permis à la population de Ndoucoumane surtout aux  jeunes de redécouvrir le talent de leurs musiciens traditionnels  et  la musique urbaine de la localité. A la veillée,   le Ngoyaane  a permis aux artistes venus des quatre  départements  d’exprimer leur savoir faire. Le groupe kognagui de Koungheul, Babacar Gueye de Malem Hodar auteur compositeur de l’histoire de maada, le vieux Diabel Ndiaye,   Ndeye MBoup de Birkilane,  Codou Faye, les sœurs de Malem Hodar, les communicatrices traditionnelles avec la cantatrice Ndeye Ndiaye se sont succédés sur la scène. Changeant de rythme, le tambour major et « star de Kaffrine » Modou Mbaye a fait déchaîner le public. Une prestation appréciée par le public toute génération confondue.

S’agissant du concert de hip hop, les mélomanes ont eu droit à un vrai spectacle, Alex avec son break dance a fait une prestation tellement chaude que même les invités de la tribune officielle l’ont  ovationné. Après les artistes  locaux, c’était autour des rappeurs de  « Aaru mbed » de monter sur scène Deese major de grand yoff, sister Fatim, Red black, Da Brains, Simon et  Keur gui cassent la baraque.

Aussi des rencontres sur le statut de l’artiste, la nouvelle société de gestion collective ,  ont regroupé  les acteurs culturels de kaffrine  afin de leur permettre de mieux comprendre les droits d’auteurs et droits voisins déclinés dans les  axes prioritaires du ministre de la culture pour l’année 2013.   

Elton, Impaxis, Crédit Mutuel  du Sénégal et Senbus Industry  ont  tenu à accompagné le ministère dans cette célébration de la Culture.

FDS/MS

Source: 
http://www.culture.gouv.sn
Site By People Input